La Cité des Leuques - association  loi 1901 pour la mise en valeur du site de Nasium

44 grande rue 55500 Saint Amand sur Ornain

 03 29 76 11 48 -  lesleuques@free.fr

 

  • Facebook Social Icon

association loi 1901

 

 

L’oppidum des Leuques

 

Au Ier siècle av. J.-C., au sein du territoire gaulois des Leuques, tribu qui occupait le sud de la Lorraine, des Vosges à la Meuse, se développe l’occupation sur le site de hauteur fortifié (oppidum) de Boviolles.
Les fouilles anciennes ainsi que les recherches récentes ont permis de mettre en évidence un site fortifié d’environ 50 à 60 ha, superficie qui en fait le plus important du territoire Leuque. Si des traces d’artisanat ont été reconnues (métallurgie, boucherie…), les principales caractéristiques du site reposent sur la découverte d’importants lots d’amphores et de pièces d’équipement militaire.

 

Les monnaies et rouelles

 

D’importants lots de monnaies ont été exhumés. Les derniers recensements font apparaître un total de plus de 900 monnaies en bronze, potin, argent et or. Cet échantillon dévoile la diversité du numéraire. Les monnaies leuques au sanglier sont considérées comme produites au sein même de l’oppidum.
Les rouelles se retrouvent fréquemment sur les sites gaulois ou gallo-romain. Leur interprétation a souvent été objet de polémiques. Les recherches récentes ont montré que ces objets en bronze, plomb et plus rarement en argent et or pouvaient servir de jetons de clientélisme et d’offrandes déposées en l’honneur des dieux dans les sanctuaires.

 

L’équipement militaire

L’étude des collections anciennes a permis de mettre en évidence du petit équipement militaire qui témoigne d’un stationnement de troupes romaines vers le milieu du Ier siècle av. J.-C.. Les objets, représentés par des appliques de harnachement en bronze, des clous décorés de sangles ou caligae (sandales), un talon de lance et un anneau de fixation de glaive, ont été retrouvés sur l’oppidum mais aussi sur le site de plaine alluviale, futur emplacement de la ville gallo-romaine.

 

 

 

 

 

 

 

Les amphores

De nombreux fragments d’amphores ont été retrouvés sur l’oppidum mais aussi sur le site gallo-romain à l’emplacement du temple de Mazeroie. Les fragments retrouvés correspondent à des amphores vinaires produites en Italie entre les années 80/60 et 20/15 av. J.-C. Ces containers attestent d’une importante activité de négoce qui pourrait être à l’origine du développement de la ville de Nasium.

 

 

 

Oppidum gaulois en territoire leuque

5. Boviolles, oppidum gaulois en territoire leuque

L’oppidum de Boviolles présente une implantation caractéristique des sites fortifiés de la fin de l’âge du Fer. Sa situation dans la vallée de l’Ornain est vraisemblablement à mettre en relation avec le rôle....

 

Une fortification gauloise

L’OPPIDUM - la période gauloise 1. Une fortification gauloise à la confluence de l’Ornain et de la Barboure L’oppidum de Boviolles se développe à l’extrémité occidentale d’un éperon calcaire naturellement défendu par des versants plus ou moins abrupts d’une centaine de mètres...

Lire la suite