La Cité des Leuques - association  loi 1901 pour la mise en valeur du site de Nasium

44 grande rue 55500 Saint Amand sur Ornain

 03 29 76 11 48 -  lesleuques@free.fr

 

  • Facebook Social Icon

association loi 1901

l'atelier Vannerie

     La vannerie à l’époque gallo­romaine.

 

  Les objets en vannerie sont omniprésents sur les bas reliefs romains ou sur les fresques.  Les vanneries faisaient partie du quotidien des 

romains. 

 Le chapeau du paysan était en paille, ses paniers en osier ou en lames de bois tressées, sa cave  emplie de corbeilles… Cages à poules, viviers à poissons, bacs à légumes et bonbonnes  protégées d’osier illustrent autant d’usages qui existaient déjà dans l’Antiquité. 

Maîtres de la logistique, les Romains n’ont pas seulement développé les routes, le transport  fluvial et la poterie, 

mais aussi la vannerie.

Matériaux légers qui résistent aux contraintes du  transport ou de la 

vie domestique, l’osier et les végétaux fibreuxtressés répondaient bien à  leurs nombreux besoins.  


 

La vannerie romaine a traversé les siècles, les techniques ont peu évoluées depuis 2000 ans. La vannerie est sans doute une des plus anciennes techniques de l’humanité. Elle a toujours été utilisée depuis tout temps. Des vanneries vieilles de 6 000 à 7 000 ans ont par exemple été retrouvées à Noyen­sur­Seine à une centaine de kilomètres de Paris. D’une manière générale, le terme « vannerie », dans son acception la plus large, concerne la fabrication d’objets tressés à partir de fibres ou de tiges végétales.

Elle concerne des ouvrages tressés à partir de baguettes flexibles d’arbrisseaux et d’arbres ou de tiges de plantes qui subissent un traitement particulier, comme le trempage, le séchage, le décorticage (ou écorçage) et éventuellement le refendage en éclisses​ 1​ avant d’être utilisées sans en avoir extrait les fibres.​

Le matériau roi était l’osier. Rappelons que « saule » désigne l’arbre et « osier » les​ ​ rameaux  de saule souples utilisés en vannerie. 

Les arbres du genre Salis famille des Salicacées ,  constitué de plus de trente espèces comprenant des

 hybrides, sont extrêmement répandus en  Europe, particulièrement au bord des cours d’eau où ils se 

développent de façon spontanée (Virgile,​  ​ G., ​2, 913, trad. E. de Saint Denis).

  Mais dans la nature, on trouve plein d’essences qui peuvent se tresser : le peuplier, le frêne, le  cornouiller, la bourdaine etc… 

 Il existe trois grands types de vanneries : ­

La vannerie en plein, les brins sont entrelacés en se superposant horizontalement avec continuité sans laisser d'espace vide; ­

 

 

 

 

La vannerie à jour, les brins parallèles sont reliés entre eux de façon continue, chacun des brins est séparé de son voisin par un intervalle;

 

 

 

 

 

La vannerie d'éclisse, l'osier est fendu en trois et débarrassé de sa moelle, afin d'obtenir une fine éclisse.